Articles taggues ‘hayabusa’

En Vrac 30/03/2011

- Ah, la date de sortie pour le jeu PSP de Black Rock Shooter a été révélée: le 25 août prochain. Compatible avec les PSP Européennes à ce qu’il paraît. 6279 Yen le prix pour la version standard. Rien en vue à propos d’éventuels sous-titres en anglais ou dans d’autres langues. Une Nendo de White Rock Shooter en package avec le jeu en version collector. Yayifications.

- Fuji TV a annoncé qu’a l’occasion du passage sur son antenne le 3 avril prochain d’une émission commémorant le 50ème anniversaire du premier vol habité spatial, une séquence animée portant sur la sonde Hayabusa a été réalisée et sera diffusée durant ladite émission. Elle aurai été supervisée par Leiji Matsumoto himself, ce qui me rend curieux du résultat que ça pourra donner.

- Vous connaissez Code Geass: Shikkoku No Renya? C’est un spinoff du Code Geass original, uniquement paru sur manga papier mais dont la trame de fond a été posée par Goro Taniguchi, co-scénariste de l’anime original, et dont le dessin est pris en charge par un certain Tomomasa Takuma.
Ce dernier a annoncé vouloir poursuivre en justice un bloggeur qui l’accuse de plagiat du manga Yagyū Reppūken Renya publié en 1992.
Ne lisant pas le japonais, je ne peux apprécier la pertinence de la déclaration du bloggueur incriminé, bien qu’un des montages de comparaison qu’il a réalisé soit en effet assez troublant. Mais soulignons tout de même que l’article où il dénonce ce supposé plagiat date d’à peine deux jours, que le mangaka a déjà en ordre toute la paperasse administrative pour la procédure, que la publication du manga a été suspendue jusqu’à nouvel ordre mais officiellement pas à cause de cette affaire et que le mangaka a annoncé sur son compte twitter, qu’il avait utilisé pour annoncer son action en justice, qu’il ne se servirait plus de twitter pour une durée indéterminée. Tout cela me paraît un peu précipité pour quelqu’un qui n’a rien à se reprocher…

- Pour continuer dans la catégorie « procès », 4kids, chaîne de télé jeunesse aux States, s’est vue retirer les droits d’exploitation de Yu-Gi-Oh détenu par TVTokyo et Nihon Ad System, qui attaquent la chaîne en justice au motif de non-paiement des droits en question. La somme due s’élevant à la bagatelle de 4.792.460,36$ selon les plaignants, on peut comprendre qu’ils soient un tout petit peu énervés. Ils accusent la chaîne d’avoir passé un accord avec Funimation, éditeur de DVD d’animes ricain, pour la production et la vente des DVD de la licence sur le territoire américain duquel une large parties des royalties qui auraient du leur revenir de droit, payées par Funimation, auraient été détournées par 4kids.
Vu le passif de 4kids qui s’est déjà vu retirer plusieurs grosses licences par ses partenaires, dont rien de moins que celle de Pokémon, l’avenir de cette chaîne semble pour le moins compromis.

- Tiens, visiblement je ne disais pas que des conneries au sujet de Funimation et l’utilisation de matériel pirate pour son doublage de Sora no Otoshimo. A noter que la confirmation reste de source « anonyme » au sein de l’éditeur, bien sûr. Reconnaître explicitement la chose équivaudrai à reconnaitre que les pros qu’ils sont sensés être ne sont pas de taille face à des groupes de poignées de gus dans leurs garage. Mais bon, je ne pense pas qu’il y ai grand monde que cette illusion abuse encore…
Mais malgré cela, il n’y aura pas de conséquence juridique pour Funimation, vu que comme supposé ils détiennent tous les droits nécessaires sur le matériel orignal de CrunchyRoll.

- Joueurs de Minecraft, je vous conseille de jeter un œil à ce mod en développement: il s’agit d’une nouvelle dimension, l’Aether. Oui, une de plus avec le Nether officiel, mais contrairement à celui-ci, il y aura un réel intérêt à s’y rendre avec de nouveaux minerais, de nouveaux mobs et de nouveaux items. Le Nether d’ailleurs ne sera pas en reste puisque les moddeurs, des gens réputés au sein de la communauté Minecraft, veulent également ajouter du contenu au Nether afin d’en agrandir l’intérêt.

Brève: Ultime succès de la mission Hayabusa

En juin dernier, un article assez conséquent retraçant l’odyssée d’Hayabusa, sonde spatiale Japonaise, était publié dans ces colonnes, avec à la fin une question restant en suspend: la sonde était-elle parvenue à récupérer des échantillons de l’astéroïde Itokawa, qu’elle avait pour mission d’explorer, malgré les déboires rencontrés dignes d’un des meilleurs animes de mechas? Après des mois passés en procédures de décontamination des capsules de la sonde, la réponse s’est avérée positive. Ce sont près de 1500 grains de poussières d’origine extra-terrestre qui ont été retrouvés prisonniers de la capsule finalement ouverte a annoncé la JAXA, l’agence spatiale Japonaise, le 16 novembre dernier. Les demandes d’obtention d’échantillons affluent des laboratoires du monde entier depuis, les précieux grains de poussières étant plein de promesses pour le monde scientifique.

A titre personnel, je tire mon chapeau a l’équipe de la mission qui a fait l’exploit et de sortir sa sonde de bien des pétrins et de créer une première mondiale avec cette collecte d’échantillons. Et il semblerait qu’il y ait encore de quoi réjouir la communauté scientifique autant que les amateurs d’histoires épiques, puisque seule l’une des deux capsules de collecte de la sonde a été ouverte… Inutile de vous dire que suite à la découverte du contenu de la première, la JAXA a commandé dare-dare l’ouverture de la seconde… Pour laquelle il nous faudra probablement attendre a nouveau plusieurs mois.

J’aurai bien placé une image d’Hayabusa avec les lunettes de Kamina photoshopées dessus accompagnée de la phrase mythique qui va avec pour exprimer mon sentiment sur cette aventure spatiale, mais n’ayant trouvé de sujet suffisamment satisfaisant je me contenterai du fanart ci-dessous:

Illustration par fumotono mikoto ( http://fumotonoya.net/ )

Odyssée du Faucon spatial Japonais

A l’heure actuelle au Japon, l’histoire d’une petite sonde spatiale est en train de prendre des dimensions épiques. Et pour cause: « Hayabusa » (faucon en japonais), la sonde en question en a vu, durant son périple de près de 8 milliards de kilomètres dans l’espace, des vertes et des pas mûres. Pannes, incidents techniques, manœuvres qui tournent mal, perte total de contact… Il serai plus facile d’établir la liste de ce qu’il n’est pas arrivé à ce pauvre engin de 500 Kg plutôt que celle des incidents techniques et autres évènements imprévus qui lui sont arrivés. Et pourtant, malgré tout ces malheurs et le fait qu’on l’ai considérée perdue et sa mission un échec plus d’une fois, la sonde a réussi à revenir sur terre. L’on fait volontiers le parallèle entre Hayabusa et les les héros de manga, qui malgré les difficultés se relèvent toujours et vont de l’avant… Epopée d’un petit faucon Japonais que rien ne prédestinait au statut de légende.

Lire Plus

Haut de Page